Menu

250 mètres à la seconde !

C’est la vitesse de l’air expiré lorsque nous toussons!

Le risque de contagion est particulièrement important, vu le nombre élevé de gouttelettes de salive infectées projetées dans l’environnement à cette vitesse incroyable lors d’une quinte de toux.

Les virus responsables des refroidissements se logent dans les voies respiratoires où ils déclenchent une inflammation de la muqueuse.

La toux évolue en 3 phases; une première phase relativement courte, avec une toux sèche due à l’inflammation des muqueuses; dans la deuxième phase, qui dure environ une semaine, la toux devient grasse et produit un mucus visqueux qu’il faut expectorer pour éviter l’encombrement bronchique responsable de complications potentiellement dangereuses, comme la pneumonie bactérienne; finalement, la toux redevient sèche dans la 3ème phase qui peut durer jusqu’à 8 semaines.

Le traitement du refroidissement d’origine virale est symptomatique:

  • un spray nasal décongestionnant pour combattre l’obstruction nasale
  • du paracétamol pour faire baisser la fièvre
  • un sirop antitussif contre la toux sèche, soit à base de dextrométorphane, soit à base de plantes, telles que la mauve et le lichen d’Islande; en homéopathie, ce sera le Drosera 5CH à raison de 3 granules toutes les heures, puis les prises seront espacées suivant l’amélioration; des pastilles à base de plantes sont très utiles, car elles évitent le dessèchement des voies aériennes supérieures qui entretient l’irritation des muqueuses
  • un sirop mucolytique lorsque la toux devient grasse, pour liquéfier le mucus visqueux et permettre de l’expulser plus facilement; ce sirop peut être à base d’acétylcystéine ou à base de plantes telles que le lierre terrestre et les primevères; en homéopathie, on prendra des granules d’Ipeca 5CH à raison de 3 granules toutes les heures, puis les prises seront espacées suivant l’amélioration; comme pour la toux sèche, on utilisera des pastilles à sucer afin de maintenir une bonne humidité des voies respiratoires et favoriser l’expectoration
  • des tisanes: une bonne hydratation de l’organisme permet de lutter plus efficacement contre les infections; de plus, les plantes à la base de nombreuses préparations de tisanes ont des effets thérapeutiques; la mauve, le plantain et le bouillon blanc ont des propriétés antitussives; le thym est antiseptique; le lierre terrestre est un expectorant

La toux n’est habituellement pas le symptôme d’une affection très grave. Toutefois, il est nécessaire de consulter son médecin traitant dans les situations suivantes:

  • fièvre supérieure à 38,5
  • toux chronique persistante du fumeur
  • douleurs thoraciques
  • expectorations purulentes et/ou sanglantes
  • dyspnée (difficultés respiratoires) ou respiration sifflante

 

Chez les enfants de moins de 2 ans, les médicaments contre la toux doivent être prescrits par le pédiatre.

En cas de grossesse et d’allaitement, vous pouvez demander conseil à votre pharmacienne.

V.Desclouds, pharmacienne

Partager cet article!
0 Commentaire