Menu

Les allergies touchent 3 Suisses sur 10!

Avec les beaux jours, les allergies saisonnières et le rhume des foins reviennent. En Suisse, un tiers de la population est touché!

De janvier à avril, ce sont les pollens d’arbres qui dominent : bouleau, aulne, frêne, noisetier ou encore charme.

En avril, le frêne et le bouleau sont les stars du bulletin pollinique!

Jusqu’à 70% des personnes allergiques au pollen de bouleau développent une allergie alimentaire croisée vis-à-vis de certains fruits crus (notamment les pommes et les fruits à noyaux), des noix ou de certains légumes.

De mai à juin-juillet, c’est au tour des graminées d’être en tête d’affiche et de chatouiller nos narines. Selon les régions, les châtaigniers se joignent à la fête.

En août et septembre, ce sont les pollens d’herbacées tels l’armoise et l’ambroisie.

Ci-dessous le récapitulatif de l’incidence des pollens en Suisse sur la période 1998-2017. Plus la couleur est foncée, plus l’intensité est forte.

Vous pouvez voir l’évolution quotidienne de la météo pollinique sur www.pollenetallergie.ch !

La réaction aller…quoi??

Plus la température est élevée, plus il y a de pollens dans l’air. Et plus la concentration en pollens est élevée, plus il y a de réactions allergiques.

Une réaction allergique se déclenche à partir de 50 grains de pollen par mètre-cube d’air. Certains jours, cette concentration peut dépasser les 300 grains par mètre-cube; à un taux aussi élevé, même les personnes qui ne sont pas allergiques peuvent ressentir des symptômes tels que démangeaisons, yeux irrités et de la peine à respirer.

L’allergie est  une réaction immunitaire inadaptée : en effet le corps reconnaît comme nocive une substance pourtant inoffensive, comme le pollen par exemple.

Au premier contact, chez une personne sensible, une légère réaction se développe : c’est la phase de sensibilisation.

Puis lors d’un 2ème contact, le pollen va provoquer une réaction allergique. Il se lie à certaines cellules des muqueuses de “l’arbre respiratoire” qui vont libérer de l’histamine, responsable des symptômes de l’allergie:

  • modification de la perméabilité des vaisseaux sanguins; ils gonflent, le nez se bouche et coule, les yeux deviennent rouges
  • inflammation qui contribue au gonflement; sensation de boule dans la gorge, démangeaisons dans la bouche et le palais
  • par un effet sur les muscles lisses, les bronches se resserrent, avec un risque de crise d’asthme (respiration difficile et stridente)

Traitement des allergies:

Pour vous aider à supporter cette période délicate, il y a de nombreux moyens d’agir ! En voici une liste non-exhaustive :

  • prise d’un médicament anti-histaminique qui, comme son nom l’indique, va empêcher l’action de l’histamine. Il y aura toujours autant d’histamine dans le corps, mais elle aura moins d’effets
  • application d’un spray nasal à base de corticoïdes pour diminuer l’inflammation
  • instillation de gouttes oculaires anti-allergiques en cas de fortes démangeaisons
  • désensibilisation: Elle consiste en l’administration de doses croissantes d’un allergène par voie sous-cutanée ou sublinguale, la voie sublinguale étant pour l’instant moins efficace. C’est  un traitement de longue durée, entre 3 et 5 ans qui vise à diminuer l’intensité des réactions du système immunitaire.
  • homéopathie: 1 dose de pollen 15CH 1 fois par semaine, à débuter 1 mois avant la saison pollinique
  • aromathérapie: 1 goutte d’huile essentielle d’estragon par voie orale 3 fois par jour, avec un peu de miel. Ce traitement est contre-indiqué chez les enfants et les femmes enceintes et allaitantes. Pas d’usage prolongé sans l’avis d’un aromathérapeute.

Bien sûr, nous sommes là pour vous proposer le traitement le plus adapté à votre profil !

Voici en plus quelques petits conseils faciles à appliquer :

  • aérer votre domicile de préférence tôt le matin, et éviter de dormir la fenêtre ouverte.
  • porter des lunettes couvrantes à l’extérieur
  • se laver ou rincer les cheveux le soir et ôter ses vêtements en dehors de la chambre pour ne pas déposer de pollens dans la pièce où vous dormez
  • éviter les sorties lors des pics polliniques

Votre équipe vous donnera volontiers des conseils personnalisés, adaptés à votre type d’allergie et pourra également vous proposer d’autres articles fort utiles pour passer sans encombre cette saison irritante!

Partager cet article!
0 Commentaire