Menu

Les beaux jours sont de retour, les tiques aussi!

Saviez-vous qu’une tique peut vivre jusqu’à trois ans?

Le métabolisme des tiques se ralentissant en-dessous de 5 °C, le risque de piqûre est faible en hiver et devient important du printemps à l’automne.

La tique nous repère à partir de nos odeurs, des courants d’air provoqués par nos mouvements ou du dioxide de carbone émis par notre respiration. Pour augmenter ses chances de trouver une proie, la tique se poste en hauteur (maximum 1,5 mètre) sur des herbes ou des branchages.

Selon l’OFSP,  l’année 2016 détient le record du nombre de cas annuels d’encéphalite déclarés en Suisse (204 cas).

Après le moustique, la tique est le deuxième vecteur de maladies humaines dans le monde!

Pour rappel: la tique se fixe grâce à son rostre qui pénètre dans l’épiderme de l’hôte. Les sécrétions salivaires de cet insecte permettent de ramollir la peau et de l’anesthésier pour pouvoir aspirer le sang.

Les tiques sont souvent contaminées par des virus, bactéries ou parasites qu’elles transportent d’un hôte à l’autre et transmettent  par leurs sécrétions salivaires lors d’une piqûre.

Les 2 maladies les plus courantes transmises par les tiques sont:

  •  La borréliose ou maladie de Lyme qui se traite par l’antibiothérapie. En Suisse, environ 10’000 personnes la contractent chaque année.
  • L’encéphalite ou méningo-encéphalite à tiques (FSME ou MEVE), maladie potentiellement mortelle contre laquelle il n’existe pas de traitement. Par contre, on dispose d’un vaccin efficace, recommandé aux personnes travaillant dans la forêt ou aux alentours, ainsi qu’aux adultes et aux enfants dès 6 ans séjournant dans les régions touchées par la maladie.

A chaque stade de son développement (larve, nymphe puis adulte), la tique parasite des hôtes. Au stade adulte, seules les femelles se nourrissent de sang. Une fois rassasiée, la tique se laisse tomber à terre et pond des milliers d’oeufs.

Mesures de prévention:

  • Adopter une tenue adéquate: vêtements à manches longues, pantalon dans les chaussettes.
  • Appliquer un répulsif anti-tiques sur les zones découvertes ainsi que sur les habits: par exemple Anti-Brumm anti-tiques ou Anti-Brumm forte.
  • Rester sur les sentiers tracés.
  • Au retour d’une balade, examiner les vêtements et tout le corps, surtout les zones humides (intérieur des cuisses, aine, cou, nuque, aisselles, pli des genoux), sans oublier le cuir chevelu, particulièrement chez les enfants.

En cas de piqûre de tique, prenez une photo afin d’avoir en mémoire la date et le lieu de piqûre; retirer la tique à l’aide d’une pincette fine et désinfecter la zone.

L’application «TIQUE» offre de précieux conseils.

un clic ici pastedGraphic.png

Partager cet article!
0 Commentaire