Menu

Au niveau mondial, une personne sur quatre est anémique!

Définition:

L’anémie se caractérise par un manque de globules rouges, cellules sanguines qui servent, entre autres, de transporteurs d’oxygène aux tissus et aux organes.

Les personnes atteintes d’anémie peuvent se sentir fatiguées et s’essouffler plus facilement qu’à l’habitude, car leur cœur doit produire un plus gros effort  pour approvisionner leur corps en oxygène.

L’anémie est due le plus souvent à une carence en fer, en vitamine B12 ou en acide folique, indispensables à la fabrication des globules rouges.

Causes : 

  • carences nutritionnelles en fer, vitamine B12 et/ou acide folique
  • hémorragies: soit un lent saignement occulte, surtout lors d’atteintes gastro-intestinales, soit une perte de sang massive suite à un accident, des règles abondantes, une opération chirurgicale
  • maladies inflammatoires: tout état inflammatoire peut aboutir à une anémie
  • maladie génétique entraînant une destruction trop rapide des globules rouges

Examens diagnostiques:

Prise de sang avec examen microscopique et dosage de la concentration en vitamine B12, en fer et en acide folique pour déterminer les causes de l’anémie.

Principaux paramètres :

  • Taux d’hémoglobine : la concentration d’hémoglobine (protéine contenant du fer et servant au transport de l’oxygène à l’intérieur des globules rouges) dans le sang, exprimée en grammes d’hémoglobine par litre de sang (g/l).
  • Les valeurs normales pour la femme adulte sont de 123 à 153g/l. Pour l’homme, de 142 à 172 g/l.
  • Taux d’hématocrite : le rapport, exprimé en pourcentage, du volume qu’occupent les globules rouges dans un échantillon de sang centrifugé.
  • Les valeurs pour la femme adulte sont de 36 à 44 %. Pour l’homme, de 42 à 50%.
  • Compte de globules rouges : le nombre de globules rouges contenus dans un volume de sang donné, normalement exprimé en millions de globules rouges par microlitre de sang (millions/µl).
  • Les valeurs pour la femme adulte sont de 4.1 à 5.1millions/µl. Pour l’homme, de 4.5 à 5.9 millions/µl.
  • Taux de ferritine:  cette protéine sert au stockage du fer et représente les réserves de fer de l’organisme; son taux doit être supérieur à 50 mcg/l.
  • Taux de vitamine B12: entre 150 et 650 pmol/l.
  • Taux d’acide folique: les résultats doivent être compris entre 11 et 34 nmol/l, soit 5 – 15 µg / l, dans le sérum et entre 340 et 1000 nmol / l, soit 150 – 450 µg / l, dans les globules rouges.

Facteurs de risque:

  • Une alimentation carencée en fer, en vitamine B9 (acide folique) ou en vitamine B12. Les végétaliens sont plus exposés à un manque de vitamine B12 et de fer, car ils ne consomment pas de protéines animales.
  • L’alcoolisme.
  • La consommation de certains médicaments. Par exemple, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et les anticoagulants peuvent causer des saignements internes.
    D’autres médicaments peuvent interférer avec l’absorption ou le métabolisme de l’acide folique, comme par exemple un immunosuppresseur, le méthotrexate. Cette interaction étant bien connue, les personnes qui doivent prendre ce type de médicament reçoivent aussi une prescription de suppléments d’acide folique.
  • L’exposition à certains produits chimiques, notamment au plomb.

Traitements:

La plupart des anémies liées à une carence alimentaire peuvent être prévenues par une alimentation qui contient suffisamment de fer, de vitamine B12 et d’acide folique.

  •  Principales sources naturelles de fer : viande rouge, volaille, poisson, palourdes, fruits secs, noix, chocolat noir, légumes, légumineuses et algues (spiruline).  A noter qu’il est important de consommer des fruits et légumes riches en vitamine C pour que le corps puisse absorber le fer.
  • Principales sources naturelles de vitamine B12 : produits d’origine animale et poissons, jaune d’oeuf.
  • Principales sources naturelles de folate (acide folique dans sa forme naturelle) : légumes verts à feuilles, épinards, cresson, mâche, châtaigne, melon, noix, pois chiche. Les principaux légumes contenant de l’acide folique sont la laitue, les endives, les choux, les poireaux, les haricots verts, les radis, les petits pois, les artichauts, les betteraves, les asperges, les courgettes, les avocats, les lentilles, les œufs, le fromage, les carottes, les oignons, le maïs, les tomates, les poivrons… On le trouve également dans des fruits tels que bananes, fruits rouges, kiwis, figues et dattes.

A noter que le thé et le café contiennent des tanins qui nuisent à l’absorption du fer. Il vaut mieux éviter ces boissons 30 minutes avant et jusqu’à 2 heures après les repas.

Si malgré tout l’anémie subsiste, il est possible de prendre des compléments sous forme de comprimés, gélules ou gouttes. Et si l’anémie est importante, le médecin pourra vous prescrire une injection de fer.

Demandez conseil à votre pharmacienne qui vous recommandera le produit le mieux adapté à votre situation.

V.Desclouds, pharmacienne

Partager cet article!
0 Commentaire