Menu

La BPCO

À bout de souffle…

Qu’est-ce que c’est ?

L’acronyme BPCO signifie bronchopneumopathie chronique obstructive.
La BPCO est une maladie respiratoire qui touche surtout les fumeurs ou ex-fumeurs de plus de 45 ans. Elle affecte les bronches et, au fil du temps, limite la capacité pulmonaire.
Cette maladie évolue très lentement et est souvent détectée tard: les personnes atteintes ne ressentent que peu de symptômes au début.
Elle est malheureusement incurable: les médicaments utilisés ne font que limiter les symptômes et améliorent la qualité de vie des patients.

Que se passe-t-il?

Les personnes atteintes de BPCO voient leurs bronches perdre leur élasticité naturelle. La majorité des patients produisent également plus de mucus pulmonaire que la normale.

Ces deux phénomènes entrainent une toux chronique et au fil du temps une diminution de la capacité respiratoire: on a le souffle court.

Les personnes atteintes sont ainsi de plus en plus limitées dans leurs activités quotidiennes comme la marche, le ménage…etc

La BPCO peut aussi avoir des effets hors des poumons: l’ostéoporose, l’insuffisance cardiaque, l’anémie en sont quelques exemples.

La spirométrie

La BPCO est une maladie qui peut rester très longtemps silencieuse. Souvent, la maladie n’est découverte que lorsque la personne atteinte commence à être handicapée dans les activités quotidiennes.
Il existe pourtant un moyen de dépister la BPCO : la spirométrie. C’est un examen simple, rapide sans douleur qui permet de mesurer la fonction pulmonaire.

Nous pouvons vous aider !

Vous êtes atteints de BPCO ? Nous pouvons-vous aider de différentes manières :
– En vous aidant à arrêter de fumer : même si la maladie est déjà déclarée, l’arrêt du tabac ralentit sa progression et vous permet de moins en souffrir.
– En vous aidant avec vos traitements : la manipulation de certains appareils est compliquée. Nous sommes là pour vous aider à les maîtriser !

Que peut-on faire ?

Il n’existe aujourd’hui aucun traitement curatif. Le meilleur moyen est de prévenir son apparition et de limiter les facteurs de risques, en particulier le tabagisme. En effet, 90 % des BPCO surviennent chez des fumeurs ou anciens fumeurs.
L’arrêt du tabac est le meilleur moyen de limiter le risque d’apparition d’une BPCO : plus tôt on arrête de fumer, plus on diminue le risque d’être un jour handicapé par cette maladie. En arrêtant à 40 ans, on a moins de chance de mourir ou d’être handicapé que si on arrête à 50 ans.

Partager cet article!
0 Commentaire