Menu

News

Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours!

Que penser de cette célèbre phrase de Winston Churchill?

Selon Carl Sagan, scientifique et astronaute du XXème siècle, le propre de la science est de remettre en question les croyances populaires.

Alors, en tant que pharmacienne, scientifique, je me pose la question: est-ce que les fruits sont vraiment bons pour la santé?

Nous aimons les fruits.

Notre langue est conçue pour aimer les fruits; en effet 2/3 de ses récepteurs sont sensibles au sucre.

Notre physiologie a été conçue pour aimer les fruits, car nous pouvions ainsi engraisser pour “passer l’hiver”.

Mais de nos jours, nous n’avons plus besoin de faire des “réserves”!

D’après-vous, y-a-t-il plus de sucre dans une pomme ou dans une boule de Berlin?

Et bien c’est dans la pomme qu’il y en a le plus! Et elle contient principalement du fructose tandis qu’il y en a très peu dans la boule de Berlin.

Les pâtisseries industrielles sont confectionnées avec du sirop de glucose, meilleur marché que le sucre blanc, dont le nom est saccharose. Celui-ci est extrait de la canne à sucre et de la betterave sucrière. C’est un disaccharide composé de glucose et de fructose.

Les plantes ne servent pas forcément nos intérêts:

Que veulent les plantes? Si nous prenons un pommier, il veut qu’on mange ses fruits une fois qu’ils sont mûrs car c’est à ce moment-là que ses petits, à savoir les pépins, sont prêts pour voyager sans problème dans le tube digestif et ressortir intacts ailleurs que sous l’arbre pour grandir…

Afin qu’on mange beaucoup de fruits mûrs, les plantes ont mis en place deux moyens:

  1.  Par le changement de couleurs de leurs fruits: un fruit mûr passe au rouge, jaune ou orange et attire notre regard. Notre cerveau interprète que c’est le moment de manger des fruits et de faire des réserves. L’hiver n’est pas loin… Il est intéressant de noter que notre cerveau est manipulé par ces mêmes couleurs dans certaines allées de supermarchés!
  2. Le sucre contenu dans les fruits est principalement le fructose: une fois absorbé, il n’a aucun effet sur l’insuline, contrairement au glucose. Cela veut dire qu’on ne ressent pas la satiété et donc qu’on en mange plus!

Pour nos ancêtres, les fruits étaient très utiles, car ils permettaient de faire des réserves pour pallier au manque de nourriture en hiver. Ils n’en mangeaient que pendant la saison des fruits.

Si vous avez un jardin et que vous cultivez des fruits, vous savez que la saison des fruits est  brève.

Mais actuellement, il n’y a plus de saison des fruits: on trouve de tout, tout au long de l’année!

Fructose et cancer:

De récentes études montrent que les cellules cancéreuses utilisent le fructose et non le glucose pour se multiplier. D’où l’importance d’avoir une alimentation pauvre en fruits et légumes-fruits tels que tomates, etc., ceci surtout si vous souffrez d’un cancer.

Les légumes-fruits sont tous les “légumes” qui contiennent des pépins. Ce sont en fait des fruits!

Fructose et syndrome métabolique:

Une fois absorbé, le fructose passe directement dans le foie où il est transformé en acide urique et en triglycérides.

Les effets observés sont:

  • élévation du taux de cholestérol par une augmentation des triglycérides et du LDL ( mauvais cholestérol) et diminution du HDL ( bon cholestérol)
  • risque augmenté de diabète
  • risque augmenté de démence
  • obésité
  • par la production d’acide urique, risque de goutte et de calculs rénaux
  • augmentation de l’inflammation
  • altère la satiété
  • stéatose hépatique ( foie gras)

Pourquoi pense-t-on que les fruits sont sains?

Les fruits contiennent effectivement beaucoup de polyphénols, des fibres et des vitamines importantes. C’est pourquoi nous pensons qu’ils sont sains. Mais ils contiennent du fructose…Et les nouvelles variétés de fruits en contiennent encore plus car c’est ce que nous aimons dans un fruit!

Alors comment faire pour pouvoir profiter de tous leurs bienfaits?

Il est possible de passer les fruits dans un extracteur de jus, de jeter le jus car c’est dans le jus que l’on retrouve le fructose et de consommer la pulpe en la mélangeant avec un smoothie de légumes ou un yogourt par exemple.

Une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours…à condition de bien viser! Cette plaisanterie ne signifie pas qu’il faut prendre les médecins pour cible, mais que les fruits sont bons pour la santé lorsqu’ils sont consommés en petite quantité et pendant la saison de leur maturité.

Vous avez des questions? Nous sommes à votre disposition, avec nos sourires…

Véronique Desclouds, pharmacienne